CA Bèglais football : site officiel du club de foot de BEGLES - footeo

Les origines du football

Les Origines du Football

Voici un petit document qui relate les origines du football... avec un scoop : Le football n'a pas été créé en Angleterre.

La FIFA reconnaît l'origine chinoise du football et fêta en Chine le centenaire de sa création en 2004. 

Nouvelle communiquée par M. CHUNG Mong-Joon, vice-président de la Fédération internationale de football: après avoir reconnu récemment et de manière officielle l'origine chinoise du football, la FIFA a choisi la Chine comme l'un des pays hôtes pour fêter en 2004 le centenaire de sa création.


Jusqu'ici, l'Angleterre a été internationalement reconnue comme pays d'origine du football moderne. Si d'autres versions existent quant à l'origine de ce sport, généralement on n'acceptait pas, dans les pays où ce dernier a atteint un niveau de développement avancé, qu'il ait pu naître en Chine, où il est plutôt peu développé.



Tsu Chu (Chine)


Il est prouvé qu’en Chine en 2500 avant J.C. il est né un jeu de pied appelé Tsu Chu (on peut l’épeler Tsu’Chu ou Tsu-Chu). Tsu veut dire « donner un coup de pied au ballon » et Chu peut être traduit comme « ballon fait de cuir et bourré ». Selon les témoignages, le jeu était joué pendant l’anniversaire de l’empereur. L’objectif du Tsu Chu était de mettre le ballon avec le pied à travers d’une ouverture d’un petit filet. Le filet était fixé avec des cannes de bambou. Vu que le diamètre de l’ouverture était de 30 à 40 cm (1 pied) et qu’il restait à 9 mètres au-dessus de la terre, on suppose qu’il a fallu beaucoup d’adresse pour jouer au Tsu Chu. Durant la Dynastie Ts’in (255 AC - 206 AC), une variante de Tsu Chu était employée pour dresser les soldats.


Au temps de la Dynastie Han (206 AC - 220 AD) Tsu Chu était joué de manière considérable. Un manuel de guerre de l’époque décrivait des exercices physiques appelés Tsu Chu. Ces exercices demandaient un ballon fait de cuir rempli avec des plumes et des cheveux. Ils étaient similaires au jeu Tsu Chu et il fallait éviter que les joueurs contraires marquassent les points. Pour marquer, on pouvait employer toutes les parties du corps sauf les mains.

Kemari (Japon)


À partir de 300 AC - 600 AD les japonais développaient un jeu nommé Kemari (aussi dénommé Kenatt). Huit ou moins personnes jouaient avec un ballon de peau de daim rempli des sciures de neuf à dix pouces de diamètre. On devait éviter que le ballon touchât le sol. Alors, on jonglait et on faisait des passes entre les joueurs. Le terrain du jeu utilisé s’appelait Kikutsubo. Par tradition, le Kikytsubo avait une forme rectangulaire avec un jeune arbre dans chaque coin (la version classique se composait de quatre arbres différents : cerise, érable, saule et pin). Les japonais avait aussi un argot Kemari. Quand on donnait un coup de pied au ballon pour l’élever, on disait « ariyaaa ! » (on y va) et « ari ! » (ici) quand on le passait sur quelqu’un.
La période entre le Xème et le XVIème siècle a été l’âge d’or du Kemari. Le jeu s’est étendu entre les classes populaires et il est devenu une source d’inspiration pour les poètes et les écrivains. Il y a une anecdote qui affirme qu’un empereur avec l’aide de son équipe a maintenu le ballon dans l’air pendant plus de 1000 coups de pied. Des poètes de l’époque déclamaient que le ballon « paressait suspendu, accroché dans le ciel ». Ensuite, le ballon a été retiré et on lui a donné un haut rang dans la cour de l’empereur.
Entre le XIIIème et le XIVème siècle on a employé un équipement spécifique : les joueurs du Kamari portaient des uniformes vifs avec des longues manches. Aujourd’hui il y a encore des gens qui jouent au Kemari et qui veulent garder ainsi les traditions antiques. Il y a des témoignages qui permettent de penser que les joueurs japonais du Kemari et les joueurs chinois du Tsu Chu se sont rencontrés en 50 AC. Cela peut être considéré le premier « match international » et il a dû être un concours fascinant.

Antiquité

En Italie, on joue l'HARPASTUM qui est un jeu de balle. Celle ci est de taille moyenne et dure qui ne permet pas le jeu au pied.


Période gauloise

En France, avant la conquête romaine, les druides jouaient un jeu de balle à l'occasion d'une pratique religieuse. Ce jeu portait le nom de SEAULT qui dans l'étymologie celtique signifie "Soleil". 

12ème siècle

En France, le jeu druidique "SEAULT" s'étend en Bretagne puis en Normandie et Picardie. Son nom change souvent suivant les contrées où il est pratiqué. Bien souvent appelé SOULE. Ici on se heurte à la racine du mot SOULE suivant que l'on opte pour l'origine Latine ou Celtique. Pour son origine Latine, il y a également deux possibilités : soit "SEAUL" signifiant soleil comme dans le jeu celtique, soit "SOULES" signifiant "Sandales". 
La soule est-elle d'origine romaine importée par Jules César dans sa conquête des gaules ou existait-elle déjà dans le milieu druidique ? Il faut opter pour la seconde solution, car le SEAULT existait déjà avant les invasions romaines. Les noms les plus couramment employés pour désigner la soule sont : CHOULE, CHOLLE mais aussi Savate, Melle et Barrette. La soule peut-être de différentes matières, boule de bois, vessie remplie d'air ou de son. Le but : les limites d'une place, d'un quartier, d'une paroisse. Les buts à atteindre sont très variés. La soule peut-être saisie, frappée du poing ou des pieds. En un mot : amener la soule en 1 point défini. 

1314
En Angleterre le 13 avril
.

Nicholas de FARNDONE, lord maire de Londres, fait une proclamation. "En raison des grands désordres causés dans la cité par des rageries, de grosses pelotes de pee……nous condamnons et interdisons au nom du roi, sous peine d'emprisonnement qu'a l'avenir ce jeu soit pratiqué dans la cité."


1319
En France
 : Philippe V dit le Long proscrit la soule par édit.


Moyen Age

En Angleterre : un jeu pratiqué, il ressemble fort à la soule. Il porte le nom de HURLING THE GOAL, KNAPPAN ou FOETH BALL.

 

1365
En Angleterre
 : Édouard III prescrit au shérif de la cité de Londres, " …est interdit sous peine d'emprisonnement de se mêler …. à des jeux de balle à la main ou aux pieds." C'est le FOTEH BALL qu'il veut interdire.


15ème Siècle

En France : Henri II (1547-1589) dispute lui-même une partie de soule contre des gentilshommes. Parmi ces gentilshommes RONSARD (le poète).

 

1458
En Angleterre
 : James II veut que le jeu de balle "soit abattu".


1497
Ces édits n'ont pas empêché le jeu de balle. Il l'est si peu que l'on retrouve dans les comptes du trésorier de James IV (fils de James II) " payé 2 shillings pour FUTE BALLES du roi".


1569
En Italie
 :

La soule "interdite" en France et en Angleterre trouve un nouvel espace avec l'apparition du GUICO DEL CALCIO (Jeu de coup de pied). Il y a introduction de la notion de But - le ballon ou la balle doit passer au-dessus des poteaux.


1660
En Italie puis en Angleterre
.

Retour de Charles II. En Angleterre

Ses partisans qui s'étaient réfugiés en Italie regagnent l'Angleterre avec le Calcio.


1681
En Angleterre
 : Confirmation de la légitimation du Football, match opposant les domestiques du roi à ceux du comte d'Albemarie. Il est vrai qu'entre temps, on a délimiter un terrain et on a matérialisé les buts.

18ème siècle

En Angleterre : le jeu de balle devient un sport scolaire. Il est adopté par les élèves. Le football trouve un terrain propice à son développement. Plus de 10 jeux aux règles différentes existent à cette époque. Il est difficile d'organiser des rencontres.
Les pelouses des écoles forment les terrains et influencent sur le style de jeu. Les petites surfaces favorisent le jeu au pied et on autorise que les pieds. C'est la naissance du DRIBBLING GAME. Les grandes surfaces favorisent le jeu à l'ancienne, les chutes et plaquages ne présentant aucun danger. C'est le cas à RUGBY (Collège).


En France : la soule disparaît quasi totalement.

De nos jours, Elle est encore pratiquée dans certaines régions (notamment en Normandie et en Picardie avec le nom de Choule.)


1823
William Webb Ellis au cours d'une partie prend le ballon avec les mains pour le porter dans le but adverse. C'est au collège de RUGBY. Il invente le Rugby ou le football-rugby. La scission est faite, on jouera avec ou sans les mains.


1848
L'université de Cambridge établit ses règles. Elles sont encore communes au football et au rugby.


1849
A Eton - Angleterre.

L'usage des mains pour saisir le ballon ou un adversaire est interdit. C'est la naissance du DRIBBLING GAME futur football association.


1863
Le 26 octobre en Angleterre :

 Naissance du football moderne.

Les capitaines et représentants des clubs de Londres et sa région se réunissent à la taverne "FREE-MASON'S" où ils fondent la Football Association. Celle ci adopte les règles de Cambridge sans grandes modifications. Mais préfère le jeu aux pieds.

0-1
SENIOR 1 / STADE BORDELAIS 5 jours
SENIOR 1 / STADE BORDELAIS : résumé du match 5 jours
1-1
F.C BASSIN ARCACHON / U18 6 jours
F.C BASSIN ARCACHON / U18 : résumé du match 6 jours
U18: 1er point pris à l’extérieur 6 jours
1-2
U16 Ligue R1 / STADE BORDELAIS 6 jours
U16 Ligue R1 / STADE BORDELAIS : résumé du match 6 jours
4-1
MERIGNAC SA / U12 12 jours
MERIGNAC SA / U12 : résumé du match 12 jours
0-1
SENIOR 1 / ESTUAIRE HTE GIRONDE 12 jours
SENIOR 1 / ESTUAIRE HTE GIRONDE : résumé du match 12 jours
3-0
MARMANDE FC / U16 Ligue R1 13 jours
MARMANDE FC / U16 Ligue R1 : résumé du match 13 jours
Jean Boquaire est devenu membre 13 jours
1-0
U18 / F.C.V. LOT VILLENEUV 13 jours

MÉDIA

A tous les parents, ou simples spectateurs, n' hésitez pas à nous faire parvenir toutes les photos ou vidéos que vous pourrez faire le samedi, le dimanche,pendant les stages, les tournois ou tout autre activité en regardant jouez vos enfants ou les équipes séniors du club.

 

SOUS RESERVE DES DROITS A L' IMAGE

d' avance merci