CA Bèglais football : site officiel du club de foot de BEGLES - footeo

Qu' est ce que l' osthéochondrite

Ostéochondrite

 

L'ostéochondrite ou ostéochondrose est une anomalie de la croissance de l'os et du cartilage chez l'enfant. C'est un groupe de maladies de causes inconnues caractérisées par l’interruption de la vascularisation du noyau d’ossification primaire ou secondaire des os concernés.

À la naissance, les structures osseuses sont majoritairement constituées de cartilage, tissu très mou, qui va être remplacé progressivement par l’os. Ce remplacement débute dans des endroits spécifiques au sein de chaque os, appelés « noyaux d’ossification » et s’étend avec la croissance à l’ensemble de l’os. L’ostéochondrite est la conséquence d'une perturbation de vascularisation du noyau d’ossification primaire ou secondaire d’un os suivie d’une revascularisation avec reconstitution d’un tissu osseux de réparation. L'hérédité n'a pas été formellement éliminée1, ni le rôle de microtraumatismes répétés en particulier lors de certaines activités sportives, ce qui expliquerait en partie la plus grande fréquence chez le garçon. Une fragilité constitutionnelle pourrait expliquer les localisations multiples chez un même enfant.

 

Sommaire                   

          1 Localisation articulaire 

         2 Diagnostic

         3 Évolution

         4 Traitement

         5 Sources

 

Localisation articulaire

 

 

Plusieurs articulations peuvent être concernées :

   la hanche : Maladie de Legg-Calve-Perthes

   la tête de l'humérus : Maladie de Haas

   le condyle externe de l'extrémité inférieure de l'humérus : Maladie de Panner

   la tête du radius : Maladie de Brailsford

   les plateaux vertébraux : Maladie de Scheuermann

   le tibia : Epiphysite tibiale antérieure ou Maladie d'Osgood-Schlatter

   la rotule : Maladie de Köhler patellaire

   le calcanéum : maladie de Sever

   la tête du deuxième métatarsien (pied) : Maladie de Freiberg

   le genou, le coude peuvent aussi être touchés par une ostéochondrite disséquante (Maladie de König) ; en anglais osteochondritis dissecans.

Diagnostic

L'ostéochondrite, apparaît entre 5 et 12 ans selon sa localisation et concerne essentiellement les individus de sexe masculin plus ou moins sportif.

Les symptômes dépendent de la variété d'ostéochondrite. Il peut s'agir :

   de douleurs ;

   d'une boiterie ;

   d'un blocage articulaire.

Le diagnostic repose sur la clinique et surtout sur l'imagerie médicale (Radiographie standard, IRM) qui est souvent normale au début des troubles mais qui devient ensuite assez spécifique de la pathologie, seule la scintigraphie osseuse peut montrer des signes au stade précoce. L'ostéochondrite peut donc être classée en fonction de sa gravité sur une simple radiographie. De grade I ou il apparaît une petite zone osseuse qui se différencie du reste de l’os par une modification de sa densité ( « couleur sur la radiographie » ) , un aspect irrégulier se remarque aussi. Jusqu'au grade IV le plus grave défini par la dissection complète du fragment ostéochondral qui va alors tomber dans l’articulation, devenant un véritable corps étranger.

Évolution

L'évolution est le plus souvent favorable en soulageant l'articulation de ses efforts et de la charge du poids du corps. Cependant la chirurgie est parfois indiquée pour réparer l'articulation atteinte.

Traitement

 

Cette maladie peut se traiter par un arrêt sportif de quelques mois ainsi par une « décharge » de sac de cours par exemple. La douleur peut être soulagée par un traitement médicamenteux. En revanche si un corps étranger est détecté, le traitement chirurgical telle que l'ablation du fragment osseux ou de sa refixation peut être utilisé.