CA Bèglais football : site officiel du club de foot de BEGLES - footeo

La préparation mentale, l’arme absolue du sportif... ?

5 avril 2017 - 13:37

Bonjour à toutes et à tous, Chères Sportives et Chers Sportifs,

Est-ce que la préparation mentale est l'arme absolue du sportif ?

C’est souvent le " Mental ", ce fameux " pilier ",  qui est susceptible de faire parfois la différence.

Vous vous souvenez certainement de certains matchs (Il y en a des récents...) qui ont démontrés, que le " Mental " peut être très puissant malgré les difficultés d'une rencontre, d'un adversaire redoutable...

En effet, à l'heure ou le souhait de tous est d’améliorer ses performances physiques, être à la recherche d’équilibre alimentaire, faire le choix de nutriments essentiels ou de supers aliments, la préparation mentale a une influence certaine sur le physique de tous les sportifs.

Alors, comment un sportif peut-il se démarquer de ses concurrents, s’il utilise les mêmes méthodes ?

Aussi nous savons tous que le " Mental " est souvent, voire de façon récurrente, la gestion de l’incertitude.

Autrement dit, les sportifs « forts » mentalement, sont ceux qui se créent des certitudes, donc des convictions.

Les 3 piliers de la performance

Une grille de performance sportive classique est composée de 3 piliers :

  • l’aspect physique : la force, la puissance, l’endurance, la vitesse,
  • l’aspect technique : il regroupe notamment les fondamentaux individuels spécifiques à la discipline, souvent équivalent avec des sportifs d’une même catégorie,
  • l’aspect mental...

C’est sur ce dernier pilier, le " Mental ", que le sportif reconnait avoir souvent un déficit, alors que c’est ce pilier qui est susceptible de faire la différence et qui permet d’atteindre des situations de réussite impressionnantes.

C'est une piste à travailler, totalement personnalisable, à façonner soi-même.

Les objectifs d’une préparation mentale

  • Donner et Travailler les outils pour s’améliorer mentalement : ces outils permettent l’optimisation des performances.
  • Définir, valider et atteindre vos objectifs : Il n’y a pas de réussite sans progrès, pas de progrès sans confiance. Et Il n’y a pas non plus d’objectifs sans chemin.
  • Apprendre à gérer ses émotions : il faut d'abord évacuer le stress et prendre du plaisir dans la pratique sportive. Ce plaisir est essentiel et permet avant toutes choses de libérer les tensions musculaires...

Ces blocages mentaux, ces barrières, plus ou moins conscientes que le sportif s’impose pour des raisons personnelles de représentation mentale, ne lui donne pas accès à toutes ses ressources… physiques ..!!!

Le danger est là, ne pas exploiter pleinement le potentiel sur un pilier fondamental de la performance sportive.

La préparation mentale, à l’approche d’une compétition, est l’occasion de :

- valoriser les compétences du sportif,

- de se concentrer sur ce qu’il sait faire en premier lieu,

- de le mettre tout simplement dans un bon état " Mental ", toujours en insistant sur ce qu’il sait très bien faire,

- bonifier ses atouts afin de tirer vers le haut ses points encore perfectibles.

L’état de FLOW

Le but ultime d’une bonne préparation mentale est d’atteindre l’état de " FLOW " le plus souvent possible en compétition.

En résumé, il s'agit de se retrouver dans un état maximal de concentration et de réussite.

Sans doute cela vous est-il déjà arrivé ?

L’impression que tout ce que vous entreprenez réussi et que ce que vous allez faire, va réussir.

C’est ce que l'on nomme justement l'état de " FLOW "...

Pour l’atteindre, il est important de trouver votre propre chemin… avec de réels outils…

Mais vous le savez, les sportifs ont tous une histoire et un chemin différent de vie privée, de vie sportive...

Il faut donc les accueillir avec bienveillance pour pouvoir se projeter sereinement.

Ces outils sont propres à chacun et il existe autant de plan d’entraînement " Mental " que de sportifs.

Ainsi, il est impératif d’adopter une attitude positive pour trouver l’équilibre et être performant. Il est possible de trouver une pléthore d’exercices concernant la préparation mentale.

Nous pouvons prendre en exemple, une méthode qui peut avoir, selon les sportifs, un impact particulièrement rapide.

Aujourd’hui, nous pouvons faire un exercice intéressant.

Apprendre à se relâcher

C’est l’utilisation des techniques de respiration comme la technique des 3×6 ou il suffit de réaliser 3 à 6 fois le même exercice :

  • Inspiration d’une durée de 3 secondes par le nez, gonfler le ventre puis le torse, bloquer les épaules.
  • Expiration d’une durée 6 secondes par la bouche, relâchement des épaules, des bras.

Projetez ses performances grâce à l’imagerie mentale

Vous cherchez 3 mots positifs (ceux qui vous viennent à l'esprit), et qui vont déterminer votre future compétition.

Puis intégrez ces 3 mots et imaginer cette compétition, cette réussite.

Ce travail peut succéder au travail de respiration et durer de 5 à 10 minutes.

Vous pouvez ainsi identifier un état émotionnel optimum, par le souvenir d’une émotion positive et de l’associer un mot-clé.

Ainsi, à force de pratiquer cet exercice, le(s) mot(s)-clé(s) déclenche(nt) automatiquement cette bonne émotion sans même passer par le souvenir.

Le sportif que vous êtes, est donc prêt mentalement à réaliser, une meilleure performance.

Conclusion

Ce travail de Préparation Mentale est seulement un exemple parmi d’autres.

Il permet aussi de fixer des repères afin que le sportif puisse vivre une meilleure situation, à force de pratiquer régulièrement la " Préparation Mentale "...

Sachant que sur l’aspect de l’anatomie, sachez que dans le cerveau, c’est l’amygdale qui est le siège des émotions et l’hippocampe qui est le siège de la mémoire.

A vous de jouer, en essayant de conjuguer les deux… !!! 

Bonne journée.

Cordialement & Sportivement.

C.A. BEGLAIS FOOTBALL

 

Commentaires